Mes 5 flammes d’entrepreneuriat passionné (+surprise !)

25/05/2020

marylin rebelo entrepreneuriat

J’ai failli passer à côté d’une date pourtant clé ce mois-ci… Celle de mon anniversaire entrepreneurial.

5 ans que mon âme a signé son plus beau contrat. Celui qui au départ un timide projet devient celui d’une vie.

5 ans déjà. Noces de bois avec moi-même…

Je pourrais parler pendant des heures et des jours de ce que ces cinq années représentent pour moi, tant ce que j’ai appris est au-delà de toute imagination.

Si j’avais su ce qui m’attendait, est-ce que j’aurais sauté quand même ? Oh que oui ! Et mille fois oui ! Parce que cette aventure est bien plus que celle d’une reconversion ou d’une création d’entreprise.

Elle est celle d’un Destin, elle est celle qui ne cesse de faire briller en moi cette flamme qui m’anime dans tout ce que je fais et tout ce que je suis.

Elle est celle qui vient éclairer ces 5 bougies que j’ai à cœur de partager fièrement aujourd’hui comme les étapes qui ont changé le cours de ma vie.

Car s’il n’y avait que 5 choses fondamentales à retenir de ces dernières années, voici ce que j’aimerais transmettre :

 

1. Au fond de toi, tu iras

Et toutes tes zones d’ombres, tu découvriras… Mais alors, comme il faut et sans filtre s’il te plait…

Je crois qu’après ces cinq belles années, je peux sincèrement dire que l’entrepreneuriat est la chose la plus belle mais aussi la plus difficile que j’ai pu expérimenter au cours de ma vie.

Lorsque l’on décide d’aborder ce chemin et de le mener à bien, ce n’est pas une simple découverte de soi que l’on fait mais un dépouillement total vers qui l’on est à l’état pur. Pour mener à bien ce parcours, il n’y a qu’une seule voie qui s’offre à soi : aller en profondeur. Couche après couche. Combattre ses démons comme les obstacles que l’on rencontre. Se questionner sans cesse. Sauter dans le vide sans parachute.

N’est-il vraiment pas possible de procéder autrement ? Marylin, tu n’exagères pas un peu là ?
Désolée pour ma franchise mais… NON !

Et cela signifie avoir le courage de regarder, aborder et soigner toutes ses blessures comme ses propres méandres…

Parce qu’on se rend très vite compte que plus on cherche à éviter qui nous dérange, plus on va se détourner de la justesse de notre mission de vie. Et il est très facile de se perdre sur le chemin de l’entrepreneuriat…

A ce jour, je peux honnêtement dire que mes meilleures boussoles sont l’intégrité et la conscience. Ce sont elles qui m’aiguillent constamment pour me permettre de rester dans l’Alignement total entre qui je suis et ce que je fais. J’ai compris que cet alignement est la clé pour réussir et… survivre. Parce qu’on ne va pas se mentir, l’entrepreneuriat c’est de la survie constante.

 

2. Parfois schizophrène, tu te découvriras

Il y a clairement une part de folie qui habite chaque personne qui se lance dans l’entrepreneuriat.

Est-il normal de se demander 10x par semaine si l’on n’est pas complètement dingue de s’être embarqué dans cette folie ? Réponse toujours aussi franche : OUI !

Je ne compte pas les fois où j’ai voulu abandonner. Où j’ai dit à mon mari que j’allais reprendre un « petit job sympa » en entreprise. Encore dernièrement, suite à nouvel épisode d’ “auto-dépouillement” (voir point 1.) où j’ai entrevu certaines parts de mon être qui ne m’ont pas réjouie, je me suis surprise à tomber sur une annonce pour un emploi à temps partiel et à me dire que ça ne serait pas si mal.

NON MAIS OH ! Ça ne va pas bien Marylin !?!

Je ne vous dis pas la tête de mon cher mari (qui ne s’étonne pourtant plus tellement de ce genre de caprice…)
Et forcément, comme d’habitude, le lendemain je riais de tout cela en me trouvant profondément ridicule.

Alors, pourquoi s’engager dans cette voie si elle est si compliquée ? Je vais continuer dans ma sincérité : parce que lorsque l’on goûte à la magie qui se trouve dans tout ce cheminement aussi personnel que professionnel, on ne revient pas en arrière si l’on est vraiment fait pour ça. Je ne dis pas que l’entrepreneuriat est le graal et que je conseille à tous d’y plonger la tête la première. Je crois que des personnes sont faites pour, d’autres pas, et c’est très bien ainsi car on a besoin de tout pour faire un monde.

Mais je pense que l’entrepreneuriat, lorsqu’on est appelé vers celui-ci, n’est ni un choix ni une option. C’est inscrit dans nos cellules, et on construit notre vie autour. On ne décide alors pas de faire mais d’Être, et c’est ce qui influencera chacune de nos actions.

J’ai envie de dire, pour faire une jolie analogie au mariage, que c’est un engagement à part entière. Celui de son âme, celui de son cœur, dans la plus douce et merveilleuse folie.

Parce qu’elle nous remplit intensément et porte en elle tout le sens de notre existence.

 

entrepreneuriat marylin rebelo 5 ans
© Youri Claessens

 

3. Au-delà de tes peurs, tu iras

Et de celles que les autres projetteront sur toi.

Si je les avais écoutés (mes peurs et les autres), jamais je ne me serais lancée. Combien de fois on m’a regardée avec des yeux grands écarquillés. Combien de fois on m’a fait comprendre que j’étais cinglée (bon ça ce n’est pas faux et j’assume totalement, cf. point 2.)

Pour être quelqu’un qui se préoccupe ÉNORMÉMENT de l’avis des autres, même à mon âge, je peux vous dire que cela m’a demandé une énergie et une confiance folles pour oser aller au-delà de tout ce que je pouvais entendre et surtout, ressentir.

Et aujourd’hui, je suis fière. Je suis fière de m’être abandonnée à cette petite voix intérieure qui m’a toujours poussée en avant et que j’ai pris le parti de suivre. Je suis fière car aller au-delà de mes peurs m’a équipée pour bien d’autres enjeux.

Je ne dis pas que je n’ai plus peur, car de nouvelles angoisses viennent régulièrement me faire coucou, mais je suis persuadée que tout ce que j’ai entrepris depuis que j’ai opté pour cette voie m’a renforcée et m’a donné des armes pour affronter bien des défis.

Je crois également qu’apprendre à dépasser ses peurs est fondamental aujourd’hui plus que jamais, et l’entrepreneuriat est le meilleur entrainement pour ça. A-t-on vraiment le choix entre la peur ou l’amour quand on vit de sa propre ressource ? NON !

On comprend très vite que l’Amour de ce que l’on fait autant que celui que l’on se porte est la seule manière de voyager loin, de manière saine et pérenne.

Alors que plusieurs personnes me disaient récemment qu’elles me plaignaient d’être à mon propre compte en traversant cette crise inouïe à laquelle nous sommes confrontés, j’ai répondu qu’au contraire, je me sens pleine de gratitude. Je pense que je n’aurais jamais abordé les choses de la même manière si je n’avais pas ce recul lié au fait d’être constamment en incertitude et en flottement.

 

4. Confiance à ton intuition, tu feras

J’en aurai mis du temps à comprendre ce point-là. Pourtant, c’est probablement le plus important.

J’ai toujours été fascinée par l’intuition comme par la spiritualité. Des domaines relativement proches à mes yeux. Durant longtemps, j’ai cru que j’avais perdu le lien avec mon intuition. J’en parle d’ailleurs dans ce podcast.

Quelques prises de conscience plus tard, j’ai enfin mis des mots sur ce que je percevais sans comprendre. Que ces sensations, que ces images, que ces réveils nocturnes ne sont autres que des manifestations de cette intuition.

Être pleinement relié à son intuition demande abandon et conviction. C’est le chemin que j’ai dû avant tout aborder pour m’y reconnecter. Et encore aujourd’hui, c’est un très gros travail.

Je fais d’ailleurs cette parenthèse qui est néanmoins essentielle : le travail de l’entrepreneur ne réside pas que dans le fait de réaliser ses tâches au quotidien. Oh non. Le plus gros travail est celui que l’on fait sur soi pour mener à bien ce qui nous anime au plus profond. Car si l’on n’est pas au clair sur qui l’on est et sur pourquoi on décide d’incarner pleinement sa mission de vie, on a peu de chances de voir ce qu’il y a après l’horizon.

Et pour cela, l’un des meilleurs outils que l’on ait à sa portée, c’est l’intuition. On l’a tous en nous, de manière plus ou moins développée. Parfois, cela demande du temps, de l’aide, de la patience pour s’y connecter. Mais si l’on décide de l’écouter, on va bien au-delà de l’horizon. Et l’on accède à l’univers de tous les possibles, parce que l’on agit avec foi.

Durant ce chemin vers l’intuition, j’ai souvent vu chaque palier auquel j’allais être confrontée. Car l’entrepreneuriat est fait d’étapes, et si vous demandez autour de vous, elles sont souvent sensiblement les mêmes. C’est le timing qui diffère parfois selon les personnes.

Je me souviens avoir aperçu ces paliers, année après année. Pour n’en citer que quelques-uns : avoir mon propre bureau, donner mon nom à mon entreprise, avoir une employée, m’étendre à l’international, diversifier mon offre, me faire coacher par des pointures.

Je peux jurer qu’à chaque fois que l’un de ces éléments a traversé mon esprit pour la première fois, je le voyais comme une simple image en me disant souvent « oh non, ça sûrement pas… ». L’idée repartait alors comme elle était venue et je n’y pensais plus.

C’est parce que je n’étais pas prête. Mais au fond de moi, je savais déjà.

Jusqu’au jour où… J’ai compris qu’à chaque fois, ce que j’entrevoyais était bel et bien une vision d’avenir. Et que même si je n’avais à ce moment-là pas du tout envie de m’orienter dans cette direction, la vie m’y amenait par tous les moyens.

Aujourd’hui, je souris quand je « reçois » ces images.
Parce que je sais.
Que ce n’est qu’une question de temps, que je le veuille ou non…

 

5. Toi, tu deviendras

Car il n’y a pas d’autre choix que d’embrasser pleinement sa destinée.

Que même si le sentier est pavé de doutes et d’incertitudes, il permet de se relier à soi plus puissamment que jamais.

Que même si tout semble souvent confus et épuisant, une fois que l’on est appelé à suivre sa voie et son cœur pour devenir qui l’on est, plus rien ni personne ne peut nous en détourner.

Et qu’une fois qu’on se retournera pour voir tout le chemin parcouru, on sera certainement comblé d’avoir Été.

 
 

Et parce que j’ai à coeur de transmettre

Et que c’est LA formation que je rêve de mener depuis des mois déjà. Encore une chose que j’ai “vue” à plusieurs reprises… Et enfin j’ose déployer ce workshop qui a pris forme petit à petit pour regrouper tout ce que j’ai appris au cours de ces dernières années, par la force de ma passion et de ma détermination.

Cette journée unique en son genre est celle que j’aurais voulu avoir, pour me donner l’impulsion nécessaire, lors de plusieurs phases charnières durant mon épopée entrepreneuriale.

Alors je l’ai créée, et ce que j’y investis est à la hauteur de ce que j’en aurais attendu.

Au plaisir de vous faire découvrir mon nouveau workshop LOVE IN BUSINESS :

accompagnement relation couple osmose

OSMOSE

2 mois pour vous (re) connecter à l\'essence de votre couple

Commentaires