Elle ne s’en souviendra pas

05/12/2022

Souvenir

Il y a 3 ans à cette même période exactement, nous voyagions en Australie avec mon mari et ma fille. Tout s’était aligné pour que nous puissions réaliser ce projet dont nous rêvions. Nous avions économisé durant des mois. C’était le moment où jamais, avant que notre fille commence l’école, et dans une période propice pour pouvoir s’absenter durant 2 mois. Car c’est bien au minimum ce temps qu’il fallait pour aller si loin et visiter un pays aussi grand.

L’une des phrases que j’ai entendue à plusieurs reprises et qui m’a surprise fut celle-ci : « votre fille ne s’en souviendra pas ». Comme si le fait de partir avec un enfant de cet âge (3 ans et demi en l’occurrence) n’avait donc aucun sens. Comme si l’on aurait dû se priver de cette expérience extraordinaire car elle n’était pas assez grande.

Plus grande, elle aurait été à l’école, et nous n’aurions pas pu réaliser cela.
Plus tard, nos situations professionnelles ne nous l’auraient pas permis.
Quelques semaines après notre retour, le monde se retrouvait confiné.
1 an et demi après, notre deuxième enfant était né.

Si nous n’avions pas sauté sur cette occasion que la vie a déroulé comme un plateau devant nous (et c’est suffisamment rare quand ça arrive), jamais nous n’aurions ramené ces souvenirs et ces images. Nous aurions pu attendre mais la vie n’aurait pas attendu. Et surtout, jamais nous n’aurions pu vivre cette expérience de vie unique, car c’est de cela qu’il s’agit avant tout.

Les souvenirs restent en mémoire si on les entretient

Au-delà des photos que j’ai réalisées, nous avons fait une vidéo. Nous l’avons régulièrement montrée à notre fille au retour et la regardons encore. Nous nous remémorons constamment cette aventure magique. Nous en reparlons. Nous faisons revivre ces moments, continuellement.

Notre fille n’oublie pas. Et nous non plus. Car nous faisons perdurer les souvenirs, sans les reléguer à l’état de simples étapes vécues à un instant T. Nous en sommes encore chaque jour reconnaissants. Et en exprimant notre gratitude envers ces moments de vie uniques, ceux-ci continuent à nous apporter leur exception.

Je réalise que c’est ce qui m’a toujours animée, au fond : donner de la valeur aux instants de vie importants. Et faire en sorte qu’ils ne deviennent pas de simples souvenirs une fois vécus. Qu’ils continuent à apporter leur bonheur. Et rendre grâce à chaque prochaine étape de l’existence.

Et voilà certainement pourquoi j’en ai fait mon métier, à travers mes différentes activités en accompagnement au mariage, aux grandes transitions de vie ou en coaching. Car à mes yeux, ce sont les moments qui ont le plus de valeur. Pas les biens matériels.

Malheureusement, dans notre société consumériste, on accorde souvent plus d’intérêt aux beaux objets à obtenir qu’à des expériences de vie à mener. On est prêt à payer le prix de quelque chose de « tangible » ou « palpable » mais on souhaite trop rarement investir dans une chose que l’on ne peut pas encore voir ni toucher.

Finalement, je réalise que ce ne sont pas les enfants qui ne se souviennent pas.
Ce sont les adultes qui ont oublié le sens de ce qui compte vraiment.

A LOVELY DAY

A LOVELY DAY

Créez votre cérémonie de mariage d'exception en 6 étapes faciles, inventives et intuitives

Commentaires