Dire Oui à son âme

08/11/2021

Dire oui à son âme

“When you say yes to soul, life says yes to you”

Katrina Ruth

 

Un jour, j’ai décidé de dire oui à mon âme.
Et de ne plus la faire taire.

Bon, ça ne s’est pas fait d’un claquement de doigt ni de voix. Il y a eu du temps jusqu’à ce que j’accepte enfin de porter cette voix différemment de ce dont j’avais l’habitude. Ou plutôt, de ce qu’on attendait de moi.

Mais quand l’appel est si fort au fond de soi, on réalise qu’on ne peut simplement plus faire autrement.
Même si ça peut déranger.
Même si ça va questionner.

Cela fait déjà un long moment que mes intuitions face aux incohérences du monde qui nous entoure se sont développées de manière très forte et irrépressible. Parfois à m’en faire peur. J’ai ressenti des choses à l’aube de l’année passée qui n’avaient rien à voir avec ce qu’on voulait nous montrer pour soi-disant nous informer. Depuis le début, cette information sonne faux pour moi. Tellement faux que ça provoque des maux physiques à l’intérieur de tout mon être quand j’y suis confrontée.

Durant longtemps, j’ai songé que je ne pouvais pas me faire confiance. Je réfrénais mes réflexions.
Qui suis-je pour penser si différemment de la majorité ?
Comment est-ce que je peux préférer croire  mon intuition plutôt que la science ?
Pour qui je me prends à vouloir me rebeller, moi esprit pourtant si sage, sur des sujets aussi importants ?

 

Et puis j’ai découvert que je n’étais pas seule

Que certaines personnes avaient une vision similaire et que cette résonance venait apaiser mes maux. Comme si un interrupteur s’allumait en moi. Diffusant une lumière limpide et harmonieuse. Nous sommes plus nombreux qu’on ne pense à vibrer de la même manière.

Oups, je fais parti des illuminés alors, c’est le cas de le dire… Des gens qui soi-disant voient tout en noir alors qu’il est inimaginable que l’on puisse vouloir du mal au peuple quand on a un esprit positif. Cela m’a affectée car je suis quelqu’un de profondément positif. Je me suis donc tue. Tant bien que mal. Certaines choses filtraient de temps à autre, car mes convictions prenaient le dessus. Et puis je les réprimais, envahie par un sentiment de honte; il était important de ne pas oublier de vivre. J’ai oscillé ainsi durant plusieurs mois. Il faut dire que parfois, je n’arrivais moi-même pas à croire tout ce que je « percevais ». Je ne voulais pas y croire. C’était beaucoup plus rassurant de faire semblant de ne rien voir. A combien de reprises valait-il mieux faire comme si tout allait bien contre une vérité peu plaisante. Mais on ne vit pas longtemps dans l’illusion quand les alarmes internes deviennent de plus en plus évidentes.

A cela venait s’ajouter une période extrêmement incertaine concernant le cœur de mon activité autour des cérémonies. Il ne fallait pas que j’en dise trop si je ne voulais pas endosser une réputation bizarre en plus de ce contexte compliqué. Surtout dans un métier en lien avec le mariage où l’on doit vendre du rêve, du beau, des paillettes et où l’image est essentielle.

 

Ok mais…

Je ne cesse de prôner la transparence depuis toutes ces années. Je dis aux personnes et couples que j’accompagne que la réussite de leur-s projet-s sera à la hauteur de l’authenticité dont ils font preuve.

Alors que se passe-t-il si je suis cette ligne de conduite et m’octroie la permission d’exprimer tout ce qui est en moi ?

 

Voici un élément de réponse, car j’expérimente ce partage qui s’ouvre de plus en plus sur mes plateformes et réseaux.

Contre toute attente, il n’y a rien de grave qui s’est produit.

 

C’est même le contraire :

•  J’ai réalisé en octobre le mois le plus florissant depuis que je me suis lancée en 2014. Au-delà de tout ce que je pouvais imaginer, et dans l’année la plus difficile pour mon entreprise. Au-delà des chiffres, c’est surtout l’abondance magnétique que je retiens de tout cela, à travers ces mandats du cœur que l’on m’a confiés, tous en lien avec une grande énergie d’Amour. J’ai vécu des émotions particulièrement hautes en couleur au cours de ces dernières semaines.

•  J’ai « perdu » quelques personnes au passage, certes. On ne peut pas plaire à tout le monde. Mais inversement, on est constamment sujet à la critique quoi que l’on fasse, même lorsqu’on se croit irréprochable. Alors j’ai appris et apprends encore à ne pas me laisser ébranler par ces déceptions. Comme je le disais dans l’un de mes derniers posts sur Instagram, on perd et on gagne. Pour une hyper perfectionniste qui s’est toujours inquiétée de décevoir les autres, je peux assurer que c’est loin d’être une mince affaire. Mais c’est le chemin. Et une fois qu’on s’y engage, on ne peut plus revenir en arrière. Ce que j’ai gagné en retour est inestimable : des relations vibrantes, alignées, des clients de haut vol avec lesquels nous nous comprenons au-delà de l’espace tangible, des discussions passionnantes dont certaines me chamboulant et me faisant beaucoup me remettre en question. Car je n’attire pas que des personnes qui pensent comme moi. Et c’est là où c’est très intéressant. Il y a bien sûr une forte affinité qui s’est développée avec celles ayant des réflexions similaires aux miennes. Mais il y a aussi celles qui voient les choses différemment et avec qui cela vient nous titiller de part et d’autre. Parce que si ça nous touche et remue, c’est qu’il y a quelque chose à creuser et comprendre. Et ça donne souvent lieu à des débats intéressants, pourvu que les esprits soient ouverts des deux côtés.

• Justement, ouvrir l’esprit, voilà qui est devenu d’une importance capitale à mes yeux. Le mien en premier lieu, et je dois avouer que j’en avais besoin. Car quand mes convictions sont fortes, j’ai tendance à croire que je détiens la raison. Toute cette période m’aura fait un bien fou pour me permettre de mieux appréhender l’humain et ses différents modes de pensée. Même si j’avoue que parfois je me sens en perte de confiance pour l’avenir de cette humanité… Voilà pourquoi j’éprouve cette flamme en moi qui me donne le courage d’ouvrir à mon tour les esprits, avec mes pensées et écrits. J’ai appris que ce n’est pas la quantité qui est importante mais la puissance. Alors même si je ne fais pas partie de la majorité et que je ne touche qu’une petite proportion de personnes, je continue à œuvrer dans ce qui me semble être fondé et brûle au fond de mon âme. Parce que je sais que cette intensité est loin d’être anodine. La vie me le montre tous les jours.

 

D’ailleurs, ce bouillonnement, cette expression de soi et de sa vulnérabilité m’ont énormément manqué de la part de grandes voix, entrepreneurs et artistes dont certains que j’admire beaucoup. On a le droit de ne pas vouloir prendre position. Je pense néanmoins que les Créateurs qui travaillent pour un monde meilleur et sont guidés par le cœur auraient une responsabilité à prendre concernant le futur de la collectivité et de l’affirmer clairement. Quel que soit leur avis.

Car à présent il ne s’agit plus de soi.
Mais bel et bien d’une contribution interconnectée à un autre plan, bien plus grand.

Je crois que le temps n’est plus aux futilités dénuées de sens ni à l’espoir de retrouver à tout prix l’autrefois, en tentant de s’y raccrocher farouchement au prix de sa liberté.

C’est pour cela que j’ai décidé d’oser en sachant qu’il s’agit d’un choix qui n’a rien d’anodin. C’est un vrai chemin d’intégrité, de développement personnel et qui n’est pas sans risque, je le conçois. J’ai beaucoup réfléchi à cela et dans un climat où tout est plus fragile que jamais, ma seule réponse est la suivante : je pourrais m’en vouloir de perdre des relations avec des proches, des clients, des opportunités, de l’argent. Mais je m’en voudrais plus que tout de ne pas avoir écouté cette petite voix qui me dit d’agir avec la plus profonde et pure Honnêteté.

Comme je le disais récemment lors d’un coaching avec une personne que j’apprécie énormément et qui se reconnaîtra : l’Univers ne punit pas les âmes courageuses, qui sont vraies avec elles-mêmes et font de leur loyauté un vecteur d’Amour. C’est souvent voire toujours à elles qu’il ouvre le plus grand ses portes.

journaling

JOURNALING

Accède à ta propre magie grâce au Journaling

Mon programme phare à tout petit prix ! Profites-en vite.

Commentaires