Je ne me suis jamais autant plantée

14/01/2021

Je ne me suis jamais autant plantée

Je ne me suis jamais autant plantée
Du moins c’est ce que j’ai ressenti.
Durant toute l’année 2020.

Année du changement et de la bousculade, au cours de laquelle j’ai appris à vivre avec cette sensation de ne jamais savoir où j’allais, alors que mes objectifs étaient pourtant clairs et très précis dans ma tête.

Et je crois que c’est justement ça qui fut le plus difficile à accepter et qui m’a complètement retournée.

 

Mon ex-réalité

Jusqu’à l’année dernière, mes objectifs se transformaient en action, et sans me vanter, régulièrement en succès. Je dois avouer que tout était assez facile. Je ne m’en rendais pas compte, car j’avais l’impression que c’était normal, dans le sens où je travaillais d’arrache-pied. Travail conséquent = réussite naturelle. C’est ce que je me disais et sur cette base que j’avais modélisé mon entreprise.

2020 est venu tout remettre en question.
Balayer mes certitudes.
Envoyer valser mes idéaux.

 

C’était en février 2020

Je désire donner une nouvelle orientation à mon entreprise, étayer mes services. Et dans cette optique, je choisis de continuer à me faire coacher, après une petite pause de quelques mois.

Je découvre cette femme lors de mon voyage en Australie et je sens que c’est elle qu’il me faut. Elle est aux antipodes de ce que j’ai connu jusqu’à maintenant et semble à l’opposé de moi. Et sans véritablement comprendre pourquoi, c’est ce qui m’attire. Je cerne surtout son authenticité et sa clairvoyance. Voilà qui me séduit.

Nouvelle mentor, nouveaux objectifs, et en m’engageant dans cette démarche, je me mets une pression folle. J’investis un montant extrêmement conséquent (elle est considérée comme l’une des meilleures au monde dans le milieu du business coaching), je n’ai pas droit à l’erreur. Du moins, je ne me le donne pas.

Je retrousse mes manches et j’entame un travail d’introspection plus profond que jamais. En parallèle, je lance mon premier accompagnement en ligne dédié aux couples. Tout se mêle dans ma tête et c’est complexe à gérer : ce travail de réflexion et énergétique que je fais sur moi, ainsi que les aspects concrets et techniques liés à mon programme. J’entre dans un tout nouvel univers et je vis de très gros challenges avec ma conscience.

 

Premier leurre

Penser que se lancer et surtout vendre en ligne, c’est facile et l’abondance assurée. Ah ben oui, je croyais qu’avec mes compétences humaines, web, techniques, marketing et l’expérience gagnée depuis des années, ça irait vite.

Que nenni.

Bien sûr, ces différentes cordes à mon arc m’ont certainement permis de tout mettre en place plus rapidement que la moyenne. Mais les premiers résultats ne furent clairement pas à la hauteur de mes attentes.

Déception.

Car j’aime voir des résultats immédiats, sans cela je me décourage. Je suis impatiente et volcanique. Ma coach me dit que c’est normal et fort heureusement, sinon je ne serais pas entrepreneure. Certes. Mais en attendant, j’ai l’impression d’avoir émis une tonne d’énergie pour quelque chose qui ne me mènera probablement pas là où je m’étais promis d’aller.

Je me concentre sur le programme en lui-même et c’est ainsi que je trouve ma force pour continuer. Les échanges que j’ai au cours de celui-ci, ce que j’ai ressenti en le créant sont finalement mes plus belles récompenses. En repensant à cela aujourd’hui, je me rends même compte que ce fut l’une de mes plus riches expériences humaines de 2020.

Vais-je réitérer cette expérience ? Certainement, pour le plaisir de celle-ci avant tout. Je suis consciente que pour les résultats concrets, cela risque de mettre beaucoup plus de temps que je ne l’envisageais à porter ses fruits.

 

Et le virus arriva

Et là, c’est tout mon univers qui s’écroule. Le cœur de mon business avec les accompagnements au mariage est menacé, je n’ai pas réussi à recréer les projets online qui me permettront de vivre, bref, je ne sais plus où je vais. Et comme je suis très anxieuse, je panique.

Durant l’été, je me focalise sur les cérémonies d’union qui pour la plupart ont lieu, merci la vie. Ma soupape de bonheur et d’encouragement. Mais au fond de moi, tout vacille. Je me vois prise de peurs soudaines, le jour, la nuit, de colère et de l’immense tristesse de ne plus pouvoir continuer à faire ce que j’aime tant.

J’apprends, avec l’aide de ma coach, tout ce que porte en lui le mot en anglais « surrender ». Elle me dit que je dois absolument lâcher prise en tout premier lieu, avant de penser à quoi que ce soit d’autre. Je vois bien le concept, et je me dis que j’ai compris.

Compris, peut-être.
Intégré, certainement pas.

Il me faudra plusieurs mois.

Et encore aujourd’hui, je réalise que cela est très partiellement acquis. Parfois, les tensions refont surface. Je leur dis que je ne suis plus disponible pour elles et que je n’ai pas d’énergie à leur accorder. Elles finissent par s’en aller. Le travail est néanmoins loin d’être gagné.

 

Automne 2020

Je retrousse à nouveau mes manches. Je fais un premier bilan de cette année et constate que j’ai beaucoup été dans le combat, dans de gros conflits intérieurs, principalement avec moi-même. Je m’en veux constamment de ne pas tout réussir immédiatement alors que je n’y ai jamais mis autant d’efforts.

Et voilà ce qui cloche : en créant cette contraction, rien n’est fluide.
Énorme prise de conscience.
Que me reste-t-il à part être en pleine confiance et accepter qu’à ce stade de mon développement, je ne peux rien faire de plus ?

Je m’en remets à l’Univers.
Il a toujours été là pour moi, même dans les pires défis auxquels j’ai eu à faire face au cours de mon existence.
Alors qu’ai-je à perdre ?

 

Trouver la FOI en SOI

Je commence à voir de plus en plus clair à ce que j’analyse depuis des mois.
Tout prend forme de manière plus limpide.
Et c’est ainsi que je réalise que cette année m’a renforcée hyper solidement, au-delà de se terminer sur un bilan plus qu’honorable.
Je suis dans la gratitude.

On a toujours le choix. Le mien est de transformer la crise actuelle en opportunité de développement et de compréhension de soi comme de ce qui nous entoure.

Je ne regrette pas un seul instant d’avoir été constamment dans l’action, au point d’être souvent épuisée, psychologiquement surtout.

Je me suis battue comme jamais avec moi-même, avec et pour mes idéaux. Cela ne m’aura clairement pas laissée indemne. Pourtant, je sais que c’est juste, car il ne pouvait en être autrement en suivant mon intégrité et cet alignement à ma conscience qui me guide toujours avec sagesse.

 

Je ne peux rien regretter

Car c’est ce qui m’aura appris à définir MES bases solides, des fondations indestructibles quoiqu’il arrive.
C’est de cette manière que l’on crée sa pérennité, sa propre durée, une réputation inviolable.

Car lorsque l’on est pleinement conscient d’être seul-e maître à bord de son bonheur et de son succès, on active tout ce qu’il faut pour ne plus dépendre de qui ou de quoi que ce soit.

Au vu de la manière dont notre cher pays nous fait bien comprendre à quel point le travail des indépendants et entrepreneurs a peu de valeur à ses yeux, je suis émue et honorée d’écrire à quel point je suis fière de n’avoir rien attendu de personne pour me bouger et transformer ce qui pouvait l’être.

 

Cela n’a jamais été facile

Ca ne l’est de loin encore pas et ne le sera probablement jamais.

J’ai le sentiment d’avoir dû tout recommencer à zéro et je sais que cette sensation est un nouveau paradigme à intégrer, une autre réalité, peut-être même pour toujours.

Depuis 2020, je redécouvre chaque jour le métier d’entrepreneur.
Je ressens des vibrations et émotions parfois très violentes que je n’ai jamais éprouvées auparavant.
Je ne peux plus projeter grand-chose.
Je vis au jour le jour et dans l’abandon le plus complet.

Mais le plus important, c’est que je sais que justement, je n’abandonnerai jamais.
Je ne m’abandonnerai jamais.
Et je n’abandonnerai jamais ceux que j’aide et accompagne grâce à ce que j’ai mis en place jusqu’à aujourd’hui et continuerai à réaliser.

Alors c’est certainement cela, la compréhension dans son entièreté du mot « surrender ».

Oui, je ne me suis jamais autant plantée quant à ce que j’imaginais et au temps que cela prendrait.
Mais je ne me suis jamais aussi peu trompée d’écouter ce que je ressentais et de foncer coûte que coûte.

 

P.S.

J’ai toujours été passionnée par le fait d’apprendre et de transmettre ce que j’ai moi-même appris à assimiler. C’est la démarche la plus honnête, intègre et puissante que l’on puisse apporter aux personnes qui cherchent à évoluer.

Tout ce que j’ai vécu au cours de cette remuante année 2020, j’ai très à cœur de pouvoir le faire passer à ceux qui se sentent appelés à l’intégrer.

J’offre cette réponse à travers mon nouvel accompagnement en ligne POWER GOALS.

Ce programme, il est pour toi, la femme hors norme qui sent qu’elle a quelque chose de grand à accomplir.
Et qui sait au fond d’elle que c’est maintenant ou jamais.
Car à trop attendre on ne fait plus rien, si ce n’est de devoir vivre avec des regrets.

14 jours pour que toi aussi tu transformes tes objectifs en réalité.
14 jours pour que tu incorpores de bases solides qui continueront à te guider sur la durée.
14 jours pour aller au fond de toi et activer ton pouvoir illimité.

* Les bonus sont gratuits jusqu’à dimanche 17 janvier ! *

 

Photo : David Zuber

journaling

JOURNALING

Accède à ta propre magie grâce au Journaling

Mon programme phare à tout petit prix ! Profites-en vite.

Commentaires