Accueillir sa vulnérabilité et voir sa vie changer

13/08/2020

Accueillir sa vulnérabilité

« La vulnérabilité requiert le courage d’être soi et de le montrer. »

Brené Brown

Vulnérabilité.
Un mot que j’associais autrefois à une certaine faiblesse.
Mes émotions, j’ai longtemps eu du mal à les gérer.

Désormais, force est pourtant de constater que la vulnérabilité est mon moteur vital. C’est accepté, intégré et c’est même étonnamment l’un des éléments essentiels à mon bonheur. La vulnérabilité associée à la joie ? Oui, c’est possible.

Si j’en parle aujourd’hui, c’est parce que j’aimerais que cela puisse aussi réveiller des émotions positives chez certaines personnes qui se reconnaissent à travers ces mots.

Parce que je suis persuadée, plus que jamais, que le monde a besoin de personnes qui assument le pouvoir de leur vulnérabilité.

 

Eloge de la vulnérabilité

Quand on cherche la définition du mot « vulnérable » dans le dictionnaire, on obtient :
« Qui peut être blessé, frappé par un mal physique. »

Et au figuré : « Qui peut être facilement atteint. »

C’est tout.

Wooow. On comprend pourquoi le monde ne va pas bien….

Si je devais réécrire cette définition, ça serait plutôt quelque chose comme ça :

« Qui est sensible et capable de ressentir »

Et ressentir, c’est une puissance non négligeable.

C’est grâce à celle-ci que l’avenir pourra certainement voir fleurir plus de justesse et d’amour.

Car lorsque l’on accepte de voir et d’accueillir sa vulnérabilité, c’est là que tout peut véritablement commencer :

S’ouvrir à l’amour. Celui de soi, celui de l’autre et de ceux qui nous entourent. J’ai de la peine à imaginer comment une relation de couple peut être épanouissante sur le long terme si l’on n’est pas un minimum conscient de sa propre vulnérabilité. Idem pour les relations sociales et surtout : la relation avec soi-même.

Aller au fond de soi. Apprendre à se connaître et prendre soin de son être. Incarner pleinement la personne que l’on est et rayonner. Tout en travaillant sur ce qui doit l’être. Car la vie est un perpétuel parcours de cheminement personnel.

Développer. Des projets, une entreprise, son art. C’est en puisant au fond de son âme et de son cœur que l’on trouve ce qui nous anime vraiment. En restant connecté à sa sensibilité et en apprenant à s’écouter, on laisse se révéler des parts de notre inconscient qui sont directement liées à notre bonheur et donc… à notre succès.

 

Et si vulnérabilité était synonyme de vérité ?

Car lorsque l’on se sent vulnérable, cela réveille une émotion profonde et pas forcément contrôlable.
Ça peut faire peur. Pleurer même.
C’est pourtant là qu’il y a justement quelque chose à « creuser » pour aller vers le plus beau, le plus épanouissant, le plus vrai.

Bloquer ce type de sentiments, ce n’est pas s’en affranchir.
C’est dire non à l’abondance qui suivra.

Pour parler de mon expérience personnelle, la vie ne m’a pas laissé le choix que de m’ouvrir à cette forte vulnérabilité. Papa décédé alors que j’étais ado, maman gravement dépressive, j’ai d’abord eu très peur de mes émotions. Et je ne voulais surtout pas « attraper » la même maladie que ma mère. Alors j’ai bloqué. Longtemps. Encore souvent désormais. Mais j’apprends.

 

Accueillir sa vulnérabilité et voir sa vie changer

Et je constate que

– A chaque fois que j’ouvre une porte vers ma vulnérabilité, il s’ensuit un accomplissement, souvent le dépassement d’une étape importante (même si cela a parfois lieu dans la douleur…)

– La vulnérabilité est à la base de l’art. Et chaque artiste, quel qu’il soit, vit avec cette facette. Est-ce que mon art, qui s’exprime principalement par l’écriture, se serait ainsi développé si je n’avais pas choisi de laisser de l’espace à ma vulnérabilité ? J’ai du mal à y croire. Car chaque texte que j’écris, chaque émotion que je pose sur papier prend sa source dans cette part de vulnérabilité.

– La vulnérabilité explorée permet d’accéder à un niveau supérieur, celui où les âmes sœurs se rencontrent et dansent ensemble. Cela fait résonner, créer des synergies, nous relier les uns aux autres en apportant du bien et du beau.

– Elle amène à rester humble et ancré, ce qui est fondamental pour évoluer sainement sur son chemin de vie, personnel comme professionnel.

 

Mon espace de vulnérabilité

En y plongeant, j’ai compris que ma propre magie se situe dans ma capacité à connecter l’âme au cœur. Cela a commencé avec moi-même, j’ai exploré cela durant quelques années, et désormais c’est ce que je « fais » avec les personnes que j’accompagne.

D’abord de manière totalement inconsciente. Puis, j’ai appris à faire de ce don un outil qui répond parfaitement à mon besoin de participer, depuis toujours, à la création monde meilleur.

Chaque jour qui passe me rapproche de cette vulnérabilité. Chaque jour qui passe me montre de nouvelles facettes de ma personnalité.

Ou plutôt… chaque jour qui passe me ramène auprès de qui je suis fondamentalement. C’est un exercice continu de laisser tomber ses propres barrières, de se dépouiller de filtres accumulés, de laisser place à son authenticité.

Et c’est le travail d’une vie : revenir à son essence profonde afin de déployer l’étendue de ses talents innés, pour autant que l’on se sente appelé à « partir en mission » et œuvrer pour le bien collectif.

 

P.S.

L’un des outils qui m’a permis d’aller plus loin et qui m’aide encore énormément aujourd’hui dans cette quête personnelle, c’est le journaling.

Je t’explique tout ici, et te propose un programme inédit pour accéder à la magie de ton être !

 

Photos : David Zuber

journaling

JOURNALING

Accède à ta propre Magie

Commentaires